ETUDES GINECO >> Nos études >> Étude VIVROVAIRE - Cancer Ovaire
— ETUDES GINECO —

Étude VIVROVAIRE - Cancer Ovaire

Recrutement terminé / Publication en cours

Fiche descriptive de l'étude

Étude ovaire

VIVROVAIRE

Titre de l'étude

VIVROVAIRE : Vivre après un cancer épithélial de l'ovaire : Evaluation de la fatigue, de la qualité de vie et des besoins de patientes en longue rémission.

Statut

Le recrutement de cette étude est terminé.

Promoteur

Centre François Baclesse - CAEN

But

Objectif principal

Evaluer la fatigue chronique chez des patientes en rémission de cancer de l'ovaire, par comparaison aux femmes de même âge sans cancer de l'ovaire.

Objectifs secondaires

Evaluer:

  • Les conditions de vie
  • L'anxiété et la dépression,
  • L'insomnie et l'activité physique,
  • La réinsertion sociale et la consommation médicale de ces patientes, par comparaison aux témoins.

Type de patiente

  • Age > 18 ans ;
  • Patiente ayant reçu un traitement optimal (chirurgie, chimiothérapie...) ;
  • Patiente avec un cancer épithélial de l'ovaire après une première ligne de traitement ;
  • Patiente ne présentant pas d'autre cancer (à l'exception des carcinomes cutanés baso-cellulaires et cancer du sein in situ) ;
  • Patiente sans rechute clinique, biologique ou radiologique documentée au minimum 3 ans après la fin du traitement initial (depuis la date de fin de la chimiothérapie de première ligne) ;
  • Les traitements d'entretiens ne sont pas comptabilisés dans le délai ;
  • Les patientes pourront être incluses quel que soit le stade du cancer au diagnostic (précoce ou avancé)

Nombre de patientes à recrutées

  • Nombre d'inclusions Volet 1 : 215 patientes et 215 témoins attendus
  • Nombre d'inclusions Volet 2 : 120 patientes attenduess

Critère principal d’évaluation

Volet 1 : Étude observationnelle

Évaluation de la fatigue, la qualité de vie, la réinsertion sociale l'anxiété et la dépression, des patientes en rémission d'un cancer de l'ovaire par comparaison à des femmes de même âge sans cancer de l'ovaire. Il s'agira d'une étude cas-témoins à l'échelle nationale.

Volet 2 : Étude de recherche biomédicale (optionnel)

Évaluation de façon précise, dans le cadre d'un bilan clinico-biologique, les séquelles physiques (et plus spécifiquement les troubles gynécologiques), afin de mieux appréhender les effets à long terme des traitements et à identifier une prise en charge spécifique pour ces patientes. Cette évaluation se fera dans le cadre d'une consultation gynécologique dédiée.

 


Haut de page

Modifié le 10-11-2017 13:11