ETUDES GINECO >> Nos études >> Étude CORAIL - Cancer Ovaire
— ETUDES GINECO —

Étude CORAIL - Cancer Ovaire

Recrutement terminé / Suivi en cours

Fiche descriptive de l'étude

Étude ovaire

CORAIL

Titre de l'étude

CORAIL : Étude clinique de phase III, randomisée, comparant la lurbinectédine (PM01183) à la doxorubicine liposomale pégylée ou au topotécan chez des patientes présentant un cancer de l’ovaire résistant au platine (Etude CORAIL)

Statut

Le recrutement de cette étude est terminé.

Promoteur

Pharma Mar, S.A.

But

Principal :

  • Déterminer une différence dans la survie sans progression (PFS) entre la lurbinectédine (PM01183) et la doxorubicine liposomale pégylée (DLP) ou le topotécan chez des patientes présentant un cancer de l’ovaire résistant au platine selon les critères d'évaluation de réponse des tumeurs solides (RECIST) v. 1.1.

Secondaires :
Évaluer les paramètres suivants :

  • La survie globale (OS).
  • L’activité antitumorale.
  • Le profil de sécurité.
  • Les résultats rapportés par la patiente (PRO).
  • Caractériser la pharmacocinétique plasmatique (PK) du PM01183 en utilisant un plan d'échantillonnage épars dans le bras de traitement PM01183 (Bras A).
  • Analyses de sous-groupe du bras PM01183 versus DLP ou topotécan.
  • Conduire une sous-étude pharmacogénétique et pharmacogénomique (PGx) exploratoire.

Phase

Phase III

Type de patiente

Patientes présentant un cancer épithélial de l'ovaire, un cancer des trompes de Fallope ou un cancer péritonéal primaire, résistant au platine [rechute ou progression dans un délai de 1 à 6 mois après la dernière chimiothérapie à base de platine ; intervalle sans platine (PFI = délai entre le dernier traitement à base de platine et la rechute ou progression suivante)], n’ayant précédemment pas reçu plus de 3 traitements de chimiothérapie systémique.

Nombre de patientes à recrutées

Jusqu'à 420 patientes seront randomisées avec un rapport 1/1 sur une période de 18 mois (estimation moyenne de ~23 patientes/mois).
Une analyse de futilité est prévue après le recrutement de 210 patientes.

Critère principal d’évaluation

CRITÈRE D'ÉVALUATION PRINCIPAL :

  • La survie sans progression (PFS) selon l’IRC est définie comme le délai entre la date de la randomisation et la date de progression documentée selon RECIST v. 1.1 ou du décès (toutes causes de décès confondues). Si la patiente reçoit un traitement antitumoral supplémentaire ou est perdue de vue avant une PD, la PFS sera censurée à la date de la dernière évaluation de la tumeur précédant la date du traitement antitumoral suivant.

CRITÈRES D'ÉVALUATION SECONDAIRES :

  • Survie sans progression (PFS) selon les critères RECIST v. 1.1, selon l’évaluation de l'investigateur (IA).
  • La survie globale (OS) sera calculée à partir de la date de randomisation jusqu’à la date du décès (événement de décès) ou du dernier contact (dans ce cas, la survie sera censurée à cette date).
  • Analyses clés :
    • Les PFS à 6 et 12 mois selon l’IRC/IA seront des estimations de Kaplan-Meier de la probabilité d'absence de progression (selon RECISTv. 1.1) et de décès à ces points de temps.
    • Les OS à 12 et 24 mois seront des estimations de Kaplan-Meier de la probabilité d'être en vie en ces points temporels.
  • La meilleure réponse antitumorale selon l’IRC/IA sera la meilleure réponse obtenue dans toute évaluation selon les critères RECIST v. 1.1. Indépendamment du groupe de traitement, l'évaluation radiologique et clinique de la tumeur sera réalisée de façon symétrique à la baseline et toutes les 8 semaines à partir de la randomisation, jusqu'à l'apparition d'une PD.
    Les patientes qui terminent le traitement sans PD radiologique continueront à passer les évaluations tumorales toutes les 8 semaines (±2 semaines), de la randomisation jusqu'à une PD, l'instauration d'un nouveau traitement antitumoral, le décès, ou la date de fin d'étude (clôture de l'étude clinique), selon l'événement qui survient le premier.
  • La durée de la réponse (DR) selon l’IRC/IA sera calculée à partir de la date de la première réponse documentée selon les critères RECIST v. 1.1 (réponse complète ou partielle, celle survenant en premier) jusqu'à la date de la PD documentée ou du décès. Les règles de censure définies plus haut pour la PFS seront utilisées pour la durée de la réponse.
  • La meilleure réponse selon l'évaluation du marqueur tumoral (CA-125) sera la meilleure réponse obtenue selon les critères du Gynecologic Cancer Intergroup (GCIG). Indépendamment du bras de traitement, l'évaluation du marqueur tumoral sera réalisée de façon symétrique à la l baseline et toutes les 8 semaines à partir de la randomisation, jusqu'à l'apparition d'une PD.
  • Profil de sécurité du traitement : les EI, les événements indésirables graves (EIG) et les anomalies des paramètres de laboratoire seront codés selon le MedDRA (Medical Dictionary for Regulatory Activities), gradés selon les critères NCI-CTCAE v. 4 et analysés. Les réductions de dose et les reports d'administration en raison d'EI liés au traitement ainsi que les causes d'arrêt du traitement seront également évalués.
  • Résultats rapportés par la patiente (PRO) : afin de mesurer la qualité de vie des patientes, les questionnaires EORTC QLQ-C30 et EORTC QLQ-OV28 seront analysés toutes les 8 semaines dans les 3 bras de traitement.
  • La pharmacocinétique (PK) plasmatique du PM01183 sera évaluée en utilisant un plan d’échantillonnage épars dans le bras de traitement PM01183 (Bras A). Des informations détaillées seront fournies dans un plan d'analyse PK de la population et les résultats de l'analyse PK de la population seront présentés dans un rapport séparé.
  • Analyses de sous-groupe : des analyses de sous-groupe du bras PM01183 versus DLP ou topotécan seront effectuées. Des informations détaillées sur ces analyses seront fournies dans le Plan d'analyse statistique.
  • Pharmacogénétique : cette analyse sera réalisée sur les patientes ayant signé le formulaire de consentement éclairé pour la sous-étude PGx. La présence ou l'absence de polymorphismes connus d'un échantillon unique prélevé juste avant le traitement par PM01183 sera évaluée pour expliquer la variabilité individuelle des principaux paramètres PK.
  • Pharmacogénomique : cette analyse exploratoire sera réalisée sur les patientes des 2 groupes ayant signé le formulaire de consentement éclairé pour la sous-étude PGx. Les échantillons du Bras B seront utilisés comme contrôles afin de différencier la valeur pronostique ou prédictive de tout résultat obtenu. Les taux d'expression d'ARNm ou de protéines impliqués dans les mécanismes de réparation de l'ADN ou liés au mécanisme d'action du PM01183 ou à la pathogenèse de la maladie seront évalués sur des échantillons de tissu tumoral antérieurement disponibles, obtenus lors du diagnostic ou de la récidive. Leur statut mutationnel pourra également être analysé. Sa corrélation avec la réponse clinique et le résultat après traitement sera évaluée.

Haut de page

Modifié le 21-12-2017 14:12