Le foie

LES CELLULES HÉPATIQUES

Les hépatocytes (cellules hépatiques) et les cellules biliaires représentent les deux principaux types de cellules du foie. Sur le plan fonctionnel, on distingue trois différentes unités qui n'ont pas la même signification sur le plan physiologique.

  • Le lobule hépatique, polyédrique, est centré par la veine centro-lobulaire et est limité, à ses angles, par les espaces portes. C'est l'unité veineuse du foie , c'est-à-dire aux travées dont les sinusoïdes se drainent dans la veine centro-lobulaire
  • Le lobule portal, triangulaire, est centré par un espace porte et est limité, à ses angles, par des veines centro-lobulaires. C'est l'unité biliaire du foie, c'est-à-dire aux travées dont les canalicules biliaires se drainent dans l'espace porte
  • L'acinus hépatique, en forme de losange, est limité par deux veines centro-lobulaires et deux espaces portes. C'est l'unité artérielle du foie centrée sur une branche de l'artère hépatique

Un peu d’anatomie …

LE FOIE 

C'est un organe situé sous le diaphragme, dans le quadrant supérieur droit de l'abdomen. C'est le plus gros organe interne du corps. Il est "gorgé" de sang. Il pèse 2,4 kg environ. Sa largeur est de 28 cm, sa profondeur de 16 cm et sa hauteur de 8 cm.
Il est entouré par une capsule, la capsule de Glisson*.
Il comprend trois lobes et huit segments qui sont des repères très important pour la chirurgie du foie :

  • Le lobe droit, très volumineux, comprend deux secteurs et est divisé en 4 segments, numérotés de 5 à 8
  • Le lobe gauche comprend deux secteurs et est divisé en 3 segments, numérotés de 2 à 4
  • Le lobe caudé, ne comprend qu'un seul segment numéroté 1

LES VOIES BILIAIRES

La bile secrétée par le foie s'évacue dans le duodénum grâce à la voie biliaire principale. En dérivation de la voie biliaire principale, la vésicule biliaire sert de réservoir de la bile.



 (* Francis Glisson anatomiste britannique - 1599 - 1677)

Les vaisseaux du foie..

UNE DOUBLE VASCULARISATION

 Le foie est irrigué par deux types de vaisseaux :

  • Une veine fonctionnelle et nutritive, la veine porte* (type portal, c’est à dire qu’il est fait de deux réseaux intra hépatiques) et une artère nourricière
  • L’artère hépatique. 

La vascularisation interne se fait selon les 8 segments.

Le sang quitte ensuite le foie par les veines sus hépatiques (droite, sagittale et gauche) qui se jettent immédiatement dans la veine cave inférieure qui remonte vers le cœur droit. 

LE DRAINGA LYMPHATIQUE

Il n’est pas segmentaire, il est organisé de façon diffuse à partir de deux réseaux : superficiel et profond.

 

* La veine porte naît à l'union de la veine splénique (de la rate) avec la veine mésentérique supérieure, en arrière du pancréas. Elle se dirige vers le foie et se divise en deux branches terminales, droite et gauche, qui pénètrent dans le foie.
Au cours de son trajet, la veine porte reçoit plusieurs autres veines. Elle draine ainsi le sang de l'intestin grêle et du côlon, de l'estomac, de la rate et du pancréas, apportant les deux tiers du débit sanguin du foie, soit environ 1 litre par minute chez l'adulte.
Tous les nutriments absorbés par l'intestin, à l'exception des graisses, sont amenés par cette veine au foie, où ils sont transformés en énergie et en constituants des cellules. Les branches terminales de la veine porte recueillent la veine ombilicale (reliquat fœtal) et le sang provenant de la vésicule biliaire par la veine cystique.

Les grandes fonctions du foie

UNE IMPORTANTE FONCTION MÉTABOLIQUE

Il remplit plusieurs fonctions importantes, notamment le stockage du glucose, la synthèse des protéines, la synthèse des facteurs de coagulation et le métabolisme du cholestérol. Les hépatocytes jouent un rôle essentiel dans la régularisation de la plupart des fonctions métabolique et dans l'équilibre des produits chimiques contenus dans le sang.

 UN RÔLE DE FILTRE...

Le foie possède, aussi, un rôle important de filtre. Il contribue à débarrasser le sang des toxines en altérant la structure chimique de ces dernières et en les excrétant dans la bile. Il a également un rôle de défense immunitaire et de filtre de germes d'origine intestinale et de xénobiotiques.

Qu'est-ce que la bile ?

LA BILE

Elle est produite par le foie. C'est un liquide jaune verdâtre qui aide à la digestion des graisses.
Après avoir été produite par les cellules hépatiques, la bile circule à travers les canaux biliaires qui fusionnent avec le canal cystique pour former le canal biliaire commun ou cholédoque. Le canal cystique est le canal qui connecte la vésicule biliaire, une petite poche située sous le foie au canal biliaire commun.

LA VÉSICULE BILIAIRE

C'est une sorte de réservoir qui stocke la bile superflue jusqu'à ce qu'elle soit nécessaire. Le contenu de la vésicule biliaire se verse dans la voie biliaire principale par le canal cystique et se joint au canal pancréatique pour former l'ampoule de Vater qui aboutit au duodénum.
La bile et les sucs pancréatiques se retrouvent ainsi dans l'intestin avec les aliments.
La perturbation de l'écoulement biliaire, par altération de la formation ou par obstacle à l'écoulement à travers l'arbre biliaire s’appelle une cholestase.

Les atteintes du foie

Les cellules du foie peuvent être touchées par différents types d’agressions.
Lorsqu’elles sont atteintes, elles, on parle alors de « cytolyse ». Il peut s’agir d’une lésion directe, comme dans les hépatites virales ou les cirrhoses du foie, ou d’une atteinte indirecte par agression immunitaire, ou par manque d'oxygène (anoxie).
La destruction du tissu hépatique « nécrose hépatocytaire » peut être liée à une infiltration importante de cellules inflammatoires, en particulier dans les atteintes auto-immunes.

Mise à jour

21 mai 2015